mardi 27 octobre 2020

Un suspect arrêté pour harcèlement envers Régis Labeaume

À lire

Des voyages à Cuba «sécurisés» proposés aux résidents de la bulle Atlantique

HALIFAX — Une agence de voyages de Halifax propose pour l’hiver prochain deux voyages d’une semaine à Cuba réservés...

COVID-19 : les barrages routiers préventifs font une différence sur la Côte-Nord

Près de 15 % des voyageurs qui se sont présentés aux barrages routiers préventifs ont rebroussé chemin. Lire la suite... Source :...

Feu vert pour les essais cliniques du vaccin d’IMV contre la COVID-19

Il s'agit d'un vaccin synthétique qui serait facile à produire et pourrait offrir une protection prolongée. Lire la suite... Source :...
Selon M. Labeaume, ces menaces seraient liées à la décision de la Ville de boycotter CHOI Radio X. (photo d'archives)

QUÉBEC — Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a annoncé avoir arrêté un suspect pour harcèlement criminel envers le maire Régis Labeaume.

Dans un communiqué publié mercredi après-midi, le SPVQ précise qu’il s’agit d’un homme de 41 ans. Celui-ci aurait envoyé plusieurs messages à M. Labeaume en utilisant une plateforme de réseau social.

Le suspect a été arrêté chez lui sur le territoire de la Ville de Québec, mercredi matin, vers 11 h 15. Il aurait été interrogé par les enquêteurs avant d’être libéré sous promesse de comparaître.

La date prévue de la comparution n’a pas été précisée.

Le porte-parole du SPVQ, Étienne Doyon, a dit vouloir profiter de l’occasion pour rappeler à la population de faire attention aux propos qui sont échangés sur les réseaux sociaux en cette période difficile de crise sanitaire.

«Si l’on constate que des infractions criminelles sont commises, on parle de menaces ou de harcèlement. Évidemment, on est en mesure de faire des enquêtes policières et de procéder à des arrestations.»

Mardi, le maire de Québec avait convoqué une conférence de presse au cours de laquelle il a révélé avoir fait l’objet de menaces sur Facebook et avoir porté plainte à la police.

Selon M. Labeaume, ces menaces seraient liées à la décision de la Ville de boycotter CHOI Radio X. 

«Des insultes d’auditeurs de CHOI, c’est “business as usual”, j’en ai à longueur d’année, a-t-il déclaré. Les insultes, on est habitué, les menaces, ça c’est moins drôle», avait-il déclaré en ajoutant que l’auteur des mots inquiétants disait «espérer» sa mort.

La Ville de Québec a annoncé lundi avoir pris la décision de retirer toutes ses publicités des ondes de CHOI en raison du message de «banalisation» de la COVID-19, selon les mots du maire. Plusieurs annonceurs ont ensuite suivi l’exemple de la Ville et largué la station de radio.

Lire la suite…

Source : Huffpost Québec

Dernières nouvelles

COVID-19 : les barrages routiers préventifs font une différence sur la Côte-Nord

Près de 15 % des voyageurs qui se sont présentés aux barrages routiers préventifs ont rebroussé chemin. Lire la suite... Source :...

Feu vert pour les essais cliniques du vaccin d’IMV contre la COVID-19

Il s'agit d'un vaccin synthétique qui serait facile à produire et pourrait offrir une protection prolongée. Lire la suite... Source :...

Votre InfoCOVID

Toutes vos nouvelles sur la pandémie de maladie à coronavirus directement dans votre boîte de réception à tous les matins dès 6 h.

En région

COVID-19 : les barrages routiers préventifs font une différence sur la Côte-Nord

Près de 15 % des voyageurs qui se sont présentés aux barrages routiers préventifs ont rebroussé chemin. Lire la suite... Source : Radio-Canada – Côte-Nord

Feu vert pour les essais cliniques du vaccin d’IMV contre la COVID-19

Il s'agit d'un vaccin synthétique qui serait facile à produire et pourrait offrir une protection prolongée. Lire la suite... Source : Radio-Canada – Québec

Le Canada dépasse les 10 000 morts liées à la COVID-19

Au Canada, il y a eu 26,53 morts pour 100 000 habitants depuis le 7 mars 2020. Lire la suite... Source : Radio-Canada

Trois élèves infectés par la COVID-19 dépistés à l’école de l’Estran à Rimouski

Le Centre intégré de santé et de services sociaux confirme qu'il s'agit de trois élèves. Lire la suite... Source : Radio-Canada – Bas-Saint-Laurent

Ces articles pourraient vous intéresser